16 oct. 2008

Baby cosmetics: danger - Cosmétiques bébés : danger


Je suis tombée hier sur cet article sur lemonde.fr, vous allez voir, c'est effrayant, même si on se doute bien de cette triste réalité :

[Notre environnement serait-il de plus en plus délétère dès la naissance ? "Le cancer en couche-culotte", "Contaminés dès le biberon", des titres chocs ont relayé, mi-septembre, l'alerte lancée par le Comité pour le développement durable en santé (C2ds) qui dénonce un "cocktail toxique" après avoir analysé la composition des cosmétiques pour bébés.

Cosignées par des chercheurs et des médecins, parmi lesquels André Cicolella, toxicologue, Dominique Belpomme, cancérologue, le professeur Charles Sultan, pédiatre et endocrinologue, les conclusions de l'étude menée par cette association apparaissent anxiogènes pour les mères qui utilisent quotidiennement ces lingettes si pratiques pour nettoyer les fesses de leur bébé et qui les lavent de la tête au pied avec des "fluides nettoyant" ou autres "gels doux corps et cheveux".

Depuis quelques années, les rayons des cosmétiques pour bébés n'ont plus grand-chose à envier à ceux des adultes. Crèmes pour le corps ou le visage, gels lavant, shampooing "relaxant", pommades pour le change, "eaux de senteur", lingettes "sensitive", "soft and care"... tous ces produits affichent de multiples promesses : "protège la peau des bébés", "testé cliniquement", "formulé sous contrôle médical"... Il faut quasiment une loupe pour lire la liste des ingrédients utilisés et, lorsqu'on y parvient, il faut être chimiste pour décrypter des mots tels que phénoxyéthanol, méthylparaben, propylparaben, butylparaben, isobutylparaben, EDTA, etc., dont la présence permet la conservation, la stabilisation et l'absorption du produit. "Bon nombre des substances chimiques utilisées sont des perturbateurs endocriniens", explique M. Cicolella, susceptibles, à terme, "de contribuer à des problèmes de stérilité, de malformation congénitale, de maladies du système nerveux, voire de cancers". Bien que ces différentes substances aient fait l'objet d'évaluations, bien que les doses utilisées soient très faibles, les chercheurs dénoncent la non-prise en compte des effets combinés, c'est-à-dire des coexpositions. "Dans le cas de ces cosmétiques, ce n'est plus la dose qui fait le poison mais la répétition et la durée d'exposition", estime M. Delpomme.

"SECRET DE FABRICATION"

La réaction des industriels ne s'est pas fait attendre. "Nous n'utilisons que des ingrédients autorisés et dans des conditions d'utilisation fixées par les autorités françaises et européennes." Dont acte. "A l'exception des mélanges, les substances sont bien évaluées et les doses utilisées ont un facteur de précaution très important", estime Fabrice Nesslany, toxicologue à l'Institut Pasteur de Lille. De son côté, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), chargée de faire respecter la réglementation, n'a réagi que le 7 octobre à l'alerte lancée par le C2ds en promettant "de renforcer le contrôle du marché des produits cosmétiques destinés aux moins de 3 ans". Jean Marimbert, directeur général de l'Afssaps, reconnaît que "la question des mélanges est une nouvelle approche probablement intéressante. Il faut que l'on traite le sujet".

Contrairement aux médicaments, les cosmétiques ne sont pas soumis à une autorisation de mise sur le marché. Leur commercialisation s'effectue sous la responsabilité du fabricant. Ce dernier a l'obligation de constituer un "dossier technique". Mais l'accessibilité aux données n'est pas totalement transparente. A cause du "secret de fabrication", "nous n'avons pas accès aux formules intégrales et notamment aux niveaux de concentration", explique Catherine Desmars, directrice de l'évaluation des produits cosmétiques à l'Afssaps. "Nous ne pouvons pas suspendre un produit en l'absence de tout signal délétère", explique-t-elle. Ainsi, c'est à la suite de plusieurs cas d'effets indésirables graves (convulsions, absences...), que l'Afssaps a interdit, en août, l'introduction du camphre, de l'eucalyptol et du menthol dans les produits cosmétiques destinés aux moins de 3 ans. La problématique soulevée par le C2ds est tout autre puisqu'elle pose la question d'éventuelles conséquences sur le long terme. Ce serait l'accumulation des substances chimiques dans l'organisme qui entraînerait une toxicité sournoise. "Il n'est pas acceptable d'attendre trente ou quarante ans pour s'apercevoir que les substances chimiques ont des répercussions sur la santé humaine, mais agir au nom du principe de précaution", réclame M. Cicolella.

Actuellement, l'exposition à un ingrédient acceptée pour l'homme est cent fois inférieure à la plus forte dose considérée comme sans effet chez l'animal. Professeur de toxicologie au laboratoire de physico-toxicochimie (CNRS-Bordeaux-I), Jean-François Narbonne regrette que les agences sanitaires se basent toujours sur des doses journalières admissibles (DJA) "anciennes". "Le développement des outils de biologie moléculaire fait apparaître des dangers que l'on ne voyait pas avant ; il faut revoir les critères d'évaluation des risques et s'appuyer sur des tests de toxicologie modernes", insiste-t-il. "Je suis davantage préoccupé par le problème de la multiexposition", confie M. Marimbert. "Certaines substances utilisées dans les cosmétiques peuvent aussi être présentes dans notre environnement."]

Déroutant de savoir que la commercialisation des produits pour bébés se fait sous la responsabilités des fabricants, sans autorisation de mise sur le marché. Et hop je te mets ce que je veux dans le shampoing !
Incroyable de savoir qu'il faut attendre que des effets indésirables graves soient relevés pour qu'une substance soit enlevées du marche ! Tiens, vas-y mets un peu plus de camphre dans la couche xzero32.

Qu'attend-t-on pour retirer toutes ces lingettes, couches jetables et autres lotions pour le corps (de bébé) ? En plus de créer des allergies et d'exposer nos chérubins à divers cancers, ils sont une source de pollution incroyable ! Un bébé c'est une tonne de couches jetables à lui seul, (environ 5000 couches par enfant), des nappies qui mettront de 500 à 600 ans pour se dégrader.
Heureusement, il y a de chouettes initiatives :





Natur'Al: les couches lavables - telealsace
www.couches-ecoservice.com

Vive le liniment pour langer et le savon bio pour nettoyer bébé (qui se salit bien moins qu'un adulte et qu'on baigne pourtant entièrement chaque jour !), les couches lavables ou jetables bio
un geste simple et économique pour préserver la douceur des petites fesses, la santé des petits (et merci pour la planète). Il y a aussi une autre solution pour se passer des couches jetables :
Je rigole ! Je voulais parler d'"Elimination communication", ou comment détecter aux mimiques de bébé quand le mettre sur le pot et se passer de couches tout court...;-0

A ciao bonsoir !

17 commentaires:

Laure a dit…

Hello Milie!

Et oui, des saloperies il y en a partout! c'est fou! Merci pour cet article!

Perso, j'epeluche beaucoup les etiquettes, je fait gaffe a mes biberons, j'achete des produits de soin organics tant que je peux mais parfois, c'est pas aussi simple que ca malheureusement...

Par exemple, j'ai teste les lingettes organic : nul (en tout ca celles que j'ai teste!)! donc, j'achete des lingettes sans paraben mais pas organic... Sinon, j'evite les lingettes mais, c'est tout de meme bien pratique quand on sort!

Quand aux couches, j'ai voulu faire dans la "simplicite" avec les couches jetables... j'ai achete des couches organic(garnit au mais) il y a 2 mois de ca.. j'alterne avec les autres car malheureusement, elles ne sont pas aussi efficase que les autres... tu as raison, le pot le + vite possible sera le mieux!

C'est ca qui est triste... Des que tu veux du "safe" pour ton enfant, c'est souvent tres cher ou/et moins bien.. c'est quand meme fou!!!!

Bref, on fait ce qu'on peu pour eviter toutes ces cochoneries mais parfois, c'est complique par la faute des gros industriels qui se moquent completement de la sante!

voilou pour mon experience!

Des bisous!

Laure

Milie in Oz a dit…

Hello Laure,
Bravo à toi pour essayer les produits et couches bio ! C'est grâce à des gens comme toi que les choses/les produits évoluent, parce qu'au moins tu essaies, tu compares. C'est difficile de faire 100% bio de toutes façons - magasins par forcément à côté, prix aussi il faut le reconnaitre parfois. Ce soir je regardais les composants de mon lait hydratant bio, la liste est tellement longue, et je ne suis pas chimiste, donc si ça se trouve je me fais entubée sans vraiment le savoir !
Affligeant, on se moque de nous comme tu dis...
En attendant, à nous de nous informer et de relayer l'info.
Chouette w-e à toi Laure !
Bisous

Laure a dit…

Milie,

pour info, on est en train d'importer de plancher sur l'importation de cosmetiques organics francais avec un amis (c'est un projet qui a pris du retard car j'attend ma PR pour faciliter les demarches).. bref, tout ca pour dire que pour qu'un produit soit labelise "organic" en Australie, il y a vraiment des regles tres strictes.. Donc, a mon avis, tu peux t'hydrater tranquille...;-)

Bizzzz

Laure

Séverine et Anthony a dit…

coucou

c'est bien vrai tout ça rien de mieux que le liniment oléo calcaire pour bébé, en attendant un je m'interroge sur ces couches, ces biberons, bon le problème c'est qu'en calédonie, je ne suis même pas sure que l'on trouve des couches lavables... mais bon je vais essayer de faire mes lingettes moi même et se servur des jetables à l'occaz.

bonne journée

la natach a dit…

hihi,tu connais mon avis à ce sujet, bravo pour l'article !
kiss

lanatach

Stephanie a dit…

coucou, sympa ces recettes de liminent pour bebe et pour maman ;) je vais me mettre a la cuisine :)

en fait, ici, ils utilisent pas mal coton (bio?) + eau pour nettoyer les fesses de bebe ... et ca marche bien aussi :)

djoulaïe a dit…

Coucou Milie!

Très intéressant cet article même si je trouve qu'on crie un peu trop vite "ça donne le cancer"....Ici (en France) on est moins sensibilisé sur le bio et il faut dire que c'est tellement cher... que je vais à l'economie! Pour les couches, c'est malheureux mais y a que pampers qui détrône tout le monde, bébé est tout propre, pas les fesses rouges (ça c'est parce que j'utlise du liniment que je fais moi-même depuis la naissance d'Emma - pour info, j'utilise l'huile d'olive carrefour et c'est le meilleur rapport qualité-prix pour le liniment bébé, et j'en ai essayé...!) et je garde les lingettes pour essuyer quand vraiment on peut pas faire autrement.
Pour le bain, c'est un peu de mustela pour laver la tête (ça évite les croûtes de lait, ma fille a tjs eu une tête parfaite!)et ça sent si bon! Ma belle soeur, elle, n'utilise que de l'eau (c'est ce qu'ils prônent au royaume uni): pour les fesses, le bain etc, elle n'a jamais rien mis d'autre sur ma nièce qui a quand même 9 mois! perso, je pense qu'il faut nettoyer quand même car malgré tout, il y a des bactéries, mais bon...
Le sujet est vaste et il y a 1001 arguments de chaque côté alors le tout est de faire au mieux (besoin vs budget)en restant au plus simple!
Des bises de la grande bleue

Milie in Oz a dit…

Laure - Chouette initiative ! Mais exporter des produits bio australiens vers l'Europe ce ne serait pas plus simple / ça ne vous rapporterait pas plus (vu le cours du dollar australien vs l'euro)?
Des bisous !

Severine - Pourquoi ne pas commander sur des sites australiens ou neo zelandais ? Tu paieras moins en frais de port comme c'est a cote, et la conversion est facile en ce moment (2E = 1$). Sur le site Todae par example (http://www.todae.com.au/Products/ecobaby/natureschildorganicnappy/), la couche lavable = $39, soit moins de 20E piece, tu en commandes 15 (pour une tournee de linge tous les 2 jours) = 300Euros + 3 culottes de protection ($22 = 33E les 3), tu peux ajouter quelques inserts (5E/U). Bref un investissement de 300E a 700E (vs de 1200 a 1500E pour les couches jetables) et t'es tranquille jusqu'a ce que ton petit n'aies plus besoin de couches. Une economie comprise entre 500 et 1000E. Pas negligeable !

Milie in Oz a dit…

La natach ! Yeah ! Contente de te lire ! T'ai envoye sms cette semaine, mais pas arrive apparemment, vais t'envoyer mail, t'as a nouveau un clavier ?
Tu sais tu as ete la premiere a m'initier aux couches lavables et au liniment ! T'es trop forte poulette !
Big boujoux à tres vite.

Milie in Oz a dit…

Stephanie - Vive la simplicite ! Tu nous tiendras au courant de ta popotte au liniment ;-0

Milie in Oz a dit…

Djoulaie ! Hello ma belle ! Ca fait un bail, super contente de te lire ici ! Comment vas-tu ? Emma ? Ton homme ? J'arrete pas d'aller voir ton site mais il est pas mis a jour depuis juillet, que pasa mamma mia ?!
Je suis tres fiere de toi et de ton liniment, super !
Difficile de faire 100% bio ou naturel. Les prix sont parfois un obstacle. Mais c'est nous consommateurs qui decidons d'acheter des produits industriels ou pas : si les ventes de lingettes declinent par exemple, les industriels se poseront des questions, adapteront l'offre (on veut plus de produits chimiques !), ou mettront la cle sous la porte...
Big bisous de la grande ile ;-0

Milie in Oz a dit…

C'est bizarre, ya que des commentaires de femmes / mamans ici !
He ho les hommes ! Vous vous en fichez des cosmetiques bebe ou quoi ? On veut vos reactions/votre experience aussi (Papa t'en penses quoi ?) !

Laure a dit…

Hello Milie,

Non,en fait, l'exportation oz/france n'est pas le but du business. ce business existe deja pour la chine (ca marche tres bien) et l'Australie est l'elargissement du projet.

le principe interresse ici car les produits allient le "prestige" francais a l'organic. Nous avons deja pas mal de boutiques interressees. Parceque le "probleme" avec l'organic c'est souvent que l'odeur n'est pas hyper sympa ou encore la texture est vraiment " bof bof"... certains fabriquants de cosmetiques bio en france ont reussi a allier odeur, texture et bio : c'est ca qui est interressant et ce soint ce genre de produits que nous allons importer.

ps: comment ca ce dit "eau de chaux en anglais"??? ca m'interesse pour le liniment!

Voilou!

Des bisous!

Laure

Milie in Oz a dit…

Coucou Laure ! C'est bon pour ton futur business qu'il soit déjà bien lancé ailleurs. Ça a l'air de bien se préparer tout çà !
Un coup de pouce du pays du parfum c'est pas mal pour rendre quelques produits bio plus attrayants, c'est vrai. Je suis super contente pour toi en tout cas que tu te lances dans cette chouette aventure, j'ai quelques copines qui adoreraient faire la même chose (la Natac ;-0).
Sinon eaux de chaux se dit "lime-water calcium hyroxide solution" (merci à www.granddictionnaire.com, l'un des meilleurs dictionnaires en ligne que je connaisse, très technique).
A plus Laure ! Bisous !

Zazou a dit…

Coucou Milie, j'ai beaucoup ri en lisant le p'tit bout sur "elimination communication", j'avais trouvé ça intéressant AVANT d'avoir un bébé, mais, crois-moi, dans la réalité la bonne vieille couche est TRÈS utile, à moins que tu ne vives en bord de mer et que tu aies la possibilité de passer la journée à la plage avec BB tout nu. Autrement il faut avoir l'œil, et comme c'est déjà dur de garder les 2 yeux ouverts... Arf ! Sinon je suis d'accord qu'il faut être très vigilant avec les enfants, sur les cosmétiques et TOUT LE RESTE d'ailleurs. Parents de toddlers, bonjour :D
Bises de nous 3 !!

Goss'Home a dit…

Bravo Millie pour ton article! Mon fils Léo à 11 ans et demi, donc ça fait pas mal de temps que j'ai arrêté les couches, à l'époque j'utilisais les Pampers! Et oui! On fait des erreurs! j'ai une de mes copines qui elle a utilisé pour son dernier enfant (Il a 18 mois) des couches lavables. Bon ça oblige à faire des lessives supplémentaires (noix de lavage ou BioWash), mais c'est meilleur pour la planète! Pour ma part, j'utilise en cosmétique, produits pour le corps, et aussi produits d'entretien et de nettoyage, que des produits bio. Et ça depuis pas mal d'années. Les champooings, ou gel douche ne me coûtent pas vraiment plus cher que les autres produits, car je me suis aperçue qu'il n'est pas besoin d'en mettre beaucoup pour que ça fonctionne bien! Je les achète aussi en bouteille d'1 litre, c'est moins cher!

La tribu a dit…

Coucou, je mets ton blog en référence sur le mien, car je le trouve vraiment très sympa et plein d'esprit. Bravo. Peut-être à bientôt pour un café ou un barbecue puisque nous sommes voisines!